Vendredi 07 Octobre 2022
  Recherche :

Accueil   |  News   |  Articles   |  Forum   |  A Propos

Utilisateurs Online : 4
BP % :
15 Derniers Articles




:: AMD / Intel ::

Actuellement
recommandé / conseillé :





Origine des visites
Origine des lecteurs d'x86


:: X86 Network ::
X86 Network :


:: News ::
Coulisses N°2 - En manque de nouveautés
03-11-2003 00:52:05 - Samuel D.

Indice de fiabilité : 4/8 (Possible)


Vous l'aurez constaté, l'actualité est très calme en ce moment. Pas d'annonces, produits reportés, etc. Rien de bien palpitant à se mettre sous la dent donc. Ainsi, nous avons jugé qu'il était temps d'écrire un deuxième volet des coulisses. Après le lancement de l'Athlon 64, c'est de l'inertie actuelle que nous allons parler. Bien sur, tout ceci ne reste qu'une élucubration de votre serviteur et n'est en rien lié à une quelconque position officielle de tel ou tel constructeur. Par contre, d'obscures sources russes bien informées peuvent nous aiguiller sur la voie de la raison (Lao Tseu l'a dit).

Nous le crions haut et fort : 2003 fût l'année du morfale. A part le lancement de la gamme AMD64 qui est venue troubler la léthargie dans laquelle les journalistes de la presse informatique sont actuellement plongé, il n'y avait pas quoi fouetter un chat. La fameuse DDR-II qu'on devait voir débarquer en début d'année est finalement repoussée en 2004, tout comme les processeurs à 4 Ghz (2005 même !), le Prescott, Windows 64 bits, ..etc. Chez Intel, la seule évolution de l'année fût le passage au FSB800 qui ne s'accompagna pas d'une montée en fréquence importante puisque la hausse enregistrée n'excède pas... 5% (3.06 -> 3.2) ! Depuis le 8086, c'est la première fois que la fréquence n'augmente pas de plus de 5% sur un an. AMD n'est d'ailleurs pas mieux loti puisque des 2.25 Ghz de l'Athlon XP 2800+, la fréquence n'a pas évoluer d'un mégahertz un an plus tard. Heureusement, l'efficacité de l'Athlon 64 vient contre-balancer le manquement en terme de fréquence. Tout ceci n'est d'ailleurs peut-être pas plus mal puisque l'investissement de l'utilisateur ayant acheté son P4 3.06 Ghz et sa Radeon 9700 Pro fin 2002 est largement pérennisé. Peut-être un relent d'altruisme qui forcerais AMD et Intel à respecter le sacrifice financier de l'acheteur un peu plus longtemps ? Nous en doutons.

Certes, nous sommes à la veille d'un bouleversement majeur dans l'architecture des PCs. Format BTX, Socket LGA, DDR-II, PCI Express, toutes ces technologies débarquerons en même temps aux alentours de Q2'04. On comprend que dans ces circonstances, les différents fabricants de cartes mères ne se risquent pas à développer de nouvelles cartes qui seraient obsolètes dans 3 mois. L'A7N8X et autres P4C800 ont donc encore quelques beaux jours devant elle avant que l'inévitable marche en avant du progrès ne viennent les balayer comme les ancêtres qu'elles seront devenues. Soit, voici une bonne excuse pour les fabricants de cartes-mères. Chez Micron, Samsung et autres fondeurs de chips mémoires, la politique est à la prudence. Eux qui avaient juré ne jamais produire de DDR400 début 2002 tiennent à ne pas se faire avoir une seconde fois avec la DDR-II. L'attentisme est donc de rigueur en attendant que Saint-Intel ne dépose son i885 sur l'autel des chipsets. Aucune chance par contre pour la QBM que VIA essaye d'ailleurs de lâcher discrètement...

Reste à parler d'Intel et d'AMD. Commençons par AMD. La valse des sockets qui se profile pour 2004 n'est pas du meilleur augure pour la pérennité de l'Athlon 64. S'étant probablement rendu compte que l'architecture Single DDR de l'actuel Athlon 64 ne suffirait pas pour tenir tête au Prescott, AMD semble avoir décidé dans l'urgence de basculer une bonne partie de sa production vers le fameux Athlon 64 sur Socket 939 qui devrait arriver début 2004. Inutile de dire que ce changement rends immédiatement caduque tout investissement sur la plate-forme Socket 754. AMD n'aurais pas du se moquer d'Intel lors du ratage du Socket 423. A noter aussi que la gravure 90 nm SOI est dorénavant repoussée de 6 mois et ne devrait plus arriver avant la rentrée 2004 en lieu et place du début de l'année.

Entre la valse des sockets, la fréquence qui n'augmentera que peu et le manque de logiciels 64 bits, on voit mal comment AMD va parvenir à imposer son Athlon 64 avant fin 2004, a part avec une baisse massive de prix (difficilement compatible avec l'état de santé financier de la société). Côté Intel, la situation n'est guère plus intéressante. Le lancement du Grantsdale qui interviendra en Avril 2004 sera certes le feu vert aux lancement des nouvelles technologies énoncées plus haut, mais comme en 2003, on basera plus l'augmentation de performances globales sur les composants annexes (FSB, mémoire, bus) que sur le processeur en lui même. Le LGA775 n'augmentera pas les performances (nooon ? Si !) et le Tejas ne verra plus le jour avant 2005. Parlons donc du Prescott tant que nous y sommes. En ce moment, AMD comme Intel semblent avoir trouvé une nouvelle excuse pour  justifier les retards a rallonge de leurs produits : Le "Pfff, ça ne sert à rien de sortir mieux que le P4 3.2 / A64 3200+, on en est parfaitement capable de toute façon, mais le A64 3200+ / P4 3.2 ne tient pas la route face à notre processeur. On va attendre qu'ils sortent quelque chose de mieux". Bref, AMD et Intel se regardent en chien de faïence et attende le moindre mouvement de l'autre pour choisir leurs politiques marketing. Attaque Médor !




<<< News Suivante
VIA : Le KT880 arrive
News Précédente >>>
Prochains Southbridges chez nVidia




Whoops! Something wrong happened to the my database! It would be nice if you emailed me and told me!