Mercredi 1er Dťcembre 2021
  Recherche :

Accueil   |  News   |  Articles   |  Forum   |  A Propos

Utilisateurs Online : 4
BP % :
15 Derniers Articles




:: AMD / Intel ::

Actuellement
recommandé / conseillé :





Origine des visites
Origine des lecteurs d'x86


:: X86 Network ::
X86 Network :


:: News ::
nVidia tente d'asphyxier ATi
29-03-2006 23:34:59 - Samuel D.

Indice de fiabilité : 5/8 (Crédible)


Il y a quelques années, le marché des chipsets était simple : Untel dominait son marché et VIA, SIS et AMD se partageait le marché des carte-mères pour processeurs Amédée. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes tant que personne n'essayait, comme VIA, d'aller marcher sur les plates-bandes des voisins.

Puis vint nVidia qui lan√ɬßa le nForce et donna, avec une l√ɬ©g√ɬ®re latence, un s√ɬ©rieux coup de pied aux fesses aux fabricants de chipsets endormis. Avec l'arriv√ɬ©e du K8, personne ne doutait d'ailleurs de la qualit√ɬ© (englobant performances et stabilit√ɬ©) des chipsets nVidia face aux chipsets ATi ou SiS. Chipsets ? Pardon, Southbridge. Car, comme chacun le sait, depuis que les processeurs d'AMD incluent le contr√ɬīleur m√ɬ©moire, le Northbridge n'a plus de raison d'exister en tant que tel. En effet, faire un Northbridge pour processeur AMD K8 se r√ɬ©sume √ɬ† construire un simple contr√ɬīleur PCI Express HyperTransport, et rien de plus. Tout le travail vient donc de la gestion des multiples normes dites "lentes" comme le PCI Express 1x, l'USB, le PCI, l'audio, le SATA, et autres.

Or, de l'aveu de tous les fabricants de chipsets, c'est de très loin le Southbridge qui est le plus compliqué à construire. NVidia a donc, avec le nForce 4, réussi un Southbridge plus que correct. Mais parlons maintenant d'ATi. Construisant des chipsets depuis trés longtemps (rappelez-vous de l'IGP320), ATi parvient depuis un bail à réaliser des Northbridges corrects. Hélas, voila maintenant des années qu'ATi se débat avec ses Southbridges SBxxx sans rencontrer de succès. L'IXP200 était bogué et a mis des mois avant d'être à peu prés stable. Les plus récent SB400 et autres sont d'ailleurs tellement au point que les constructeurs de carte-mères ont préférer utiliser des southbridges ULi, dont le design est vieux de quatre ans. C'est dire.

Actuellement, la totalit√ɬ© des chipsets RD580 (ou Xpress 3200), derni√ɬ®re cr√ɬ©ation du canadien, utilisent d'ailleurs encore l'ULi M1575, inf√ɬĘme bousasse selon certains, comme Southbridge. Tous √ɬßa en attendant un hypoth√ɬ©tique Southbridge SB600 (ou SB450) d'ATi, qui est pr√ɬ©vu pour sortir ... when it's done ! Comprenez : Qui sera pr√ɬ™t et stable √ɬ† peut pr√ɬ©s en m√ɬ™me temps que Duke Nukem Forever.

Seulement voila, ULi appartient depuis peu à ... nVidia ! Et étrangement, la source à bouse ULi commence doucement à se tarir. nVidia ayant probablement décidé de fermer le robinet pour asphyxier son concurrent (et éviter de s'auto-asphyxier avec les vapeurs nauséabondes émanant des chaines de production). Au final, même si ce genre d'action est de bonne guerre (commercialement parlant), il risque clairement de mettre à mal ATi, forcé de sortir coute que coute son chipset, buggué ou pas.

A l'heure actuelle, il reste à ATi environ 100.000 M1575 en stock, principalement destiné aux plus gros constructeurs (Asus, ECS et gros OEM). Les petits, DFI et autres, ont jusqu'a fin mai pour trouver une solution de remplacement.

Non monsieur ATi, un SB600 mal-fini, ce n'est pas suffisant.




News Précédente >>>
Un canard bien lucide




Whoops! Something wrong happened to the my database! It would be nice if you emailed me and told me!