Samedi 06 Mars 2021
  Recherche :

Accueil   |  News   |  Articles   |  Forum   |  A Propos

Utilisateurs Online : 4
BP % :
15 Derniers Articles




:: AMD / Intel ::

Actuellement
recommandé / conseillé :





Origine des visites
Origine des lecteurs d'x86


:: X86 Network ::
X86 Network :


:: News ::
i915/925X et limitation FSB : Rumeurs...
24-06-2004 12:40:39 - Samuel D.

Indice de fiabilité : 5/8 (Crédible)


Il circule en ce moment certaines rumeurs concernant un bridage des chipset i915/i925X d'Intel. Cette rumeur a été lancée par Tom's Hardware lors de leur article sur le Socket 775. Ceux-ci affirment que ces chipsets seraient limité à 10% d'overclocking, soit environ 220 MHz de FSB. De plus, l'explication fournie par THG semble fumeuse comme vous pouvez le constater ici. Quelques affirmations, aucune information réellement technique et en guise de preuve, un schéma plus qu'approximatif. Bref, nous avons tenté d'en savoir plus et avons donc posé la question à quelques contacts chez les constructeurs et effectué quelques investigations.

Premièrement, Intel a déjà fait des démonstrations sous NDA aux journalistes de plateformes totalement bridées. Le dispositif utilisait était constitué d'une protection au niveau du chipset *ET* d'une protection au niveau du CPU afin que les produits des autres fabricants de chipsets tel VIA ou SIS ne puissent s'affranchir de cette limite. Intel ne prévoit pas la mise en place de telle mesure avant 2005 au plus tôt. De même, des négociations seraient en cours avec AMD afin que les Athlon 64 soient équipés du même bridage. Dans les deux cas, les versions haut de gamme (Athlon 64-FX et Pentium 4 EE) seraient dépourvues du bridage. Mais tout ceci n'est pas encore pour cette année.

Ensuite, la "limite" à 220 MHz que THG dit avoir constaté, nous l'avons constaté aussi. Mais il ne s'agit nullement d'un quelconque bridage. En fait, beaucoup de fabricants de cartes mères ont éprouvé un problème lors des premiers tests d'overclocking, ne pouvant dépasser les 220 MHz. La cause de ce problème a été toutefois rapidement détectée : Il s'agissait du lock PCI Express qui ne fonctionnait pas. Ainsi, lorsque le bus PCIE dépassait les 110 MHz, le PC refusait de booter. Ce problème est aujourd'hui résolu chez la plupart des fabricants de carte mères.

Alors, quel pourrait être l'intérêt de THG a publier de telles informations ? Le coup de pub type "il y a un bridage, mais ASUS a pu le contourner, bravo Asus !". Manque de pot, les autres fabricants ont également trouvé la solution au PCIE Lock dans un laps de temps très court et plus aucune carte ne semble souffrir maintenant de la 'limitation' à 220 MHz. D'ailleurs, quitte à répandre un peu de venin supplémentaire, on peut se demander comment THG, qui était si fier d'avoir pu mettre en évidence (grâce aux utilitaires et infos d'Asus, soit dit en passant) les 'triches' de MSI lors du lancement des i865, a pu se laisser abuser par Gigabyte si facilement.

En regardant, par exemple, les résultats sous Sandra 2004 qu'on peut voir sur cette page, on s'aperçoit qu'ils obtiennent 5138 Mo/s dans le test de base sur leur carte de test, là ou tout les autres sites (nous inclus) obtenons environ 4.8/4.9 Go/s. Les autres résultats obtenus (nous avons refait les benchs avec un 3800+ et un P4 EE 3.4), sont strictement identiques aux nôtres avec une marge de 0.05%. Pourquoi obtiennent-ils ces résultats ? Regardons, page 37, leur protocole de test. Les carte-mères utilisées sont une Gigabyte GA-8ANXP-D et une Gigabyte GA-8GPNXP Duo. Or, pour avoir pu nous procurer ces cartes, on constate avec les BIOS disponible au moment des tests, un overclocking de 5%. Marc, d'Hardware.fr, note d'ailleurs dans son article : "Nous tenons également à mentionner que le bios initialement fournis par Gigabyte Taiwan avec la carte sur-cadençait de 5% le processeur sans que cette option soit activée dans le bios, et ce clairement afin de finir en tête dans les benchmarks. Ce genre de pratique et douteux et nous espérons qu’à l’avenir Gigabyte l´évitera, même si il faut noter que Gigabyte France à réagit rapidement à notre demande en nous envoyant un bios qui ne réagissait pas de la sorte.".

Bref, ayant testé sous Sandra 2004 SP1 avec les deux bios, on note un score de 4895 Mo/s avec le BIOS final et un score de ... 5136 Mo/s (Oh ! 4895 + 5% = 5139) avec le BIOS qui auto-overclocke la carte de 5%. Etrange coïncidence avec les résultats de Tom's...

PS : Au sujet de l'article d'Anandtech sur ce fameux "bridage", ceux-ci constatent une baisse de performance lorsque le CPU est overclocké et l'attribuent également à ce bridage. Cette baisse de performance, nous y avons eu droit aussi lors des tests de la P5AD2. Il s'agit en fait d'un bug du BIOS qui force le Throttle (fonctionnalité permettant aux P4 de diminuer leur efficacité quand la température devient critique) lorsque la température atteints environ 60°C. Normalement, ce type de protection ne doit pas arriver avant 70-75°C mais il semble qu'un bug de l'Asus le force dés 60°C, or, c'est environ la température atteinte par le P4 3.6 ES de test, avec le radiateur de test, lorsqu'on dépasse les 4000 MHz. CQFD. (PS : Pour nos amis d'Anandtech, une option permet de desactiver le Throttle dans le BIOS de l'Asus, il suffit de mettre "Enhanced C1 Control" et surtout "CPU Internal Thermal" sur "Disabled" dans Advanced / CPU Configuration)




<<< News Suivante
Memtest86+ V1.20 disponible
News Précédente >>>
Article : Plateforme LGA en détails




Whoops! Something wrong happened to the my database! It would be nice if you emailed me and told me!